La valse aux inséminations

3 Flares 3 Flares ×

Grandeurs et misères de l’insémination artificielle

Régulièrement des gynécologues sont animés d’une volonté démiurgique de reconstruire l’humanité à leur image.

Dans le cas le plus récent, un donneur de sperme a appris qu’il était le père biologique de 150 enfants. Ceux-ci ont dû apprendre le numéro du donneur pour ne pas tomber amoureux d’un frère ou d’une sœur…
On est bien loin d’Inseminator – le gynécologue aux 75 enfants : petit joueur ! – et de son glorieux mais néanmoins modèle de fiction: le docteur Skreta sorti tout droit sorti de La valse aux adieux de Kundera.

Si  une fratrie trop nombreuse semble angoisser les enfants issus de fécondations in-vitro, en revanche une humanité fraternelle à son image semble avoir réjoui le docteur Skreta :

kundera la valse aux adieux
Commander

je passe mon temps à rêver d’un univers où l’homme ne viendrait pas au monde parmi des étrangers mais parmi ses frères.

Tous les fils de Salomon, bien qu’ils soient nés de cent mères différentes, étaient frères. Ce devait être magnifique !

Un gynécologue n’est-il pas le mieux placé pour accomplir cette utopie d’une humanité fraternelle – même s’il se contente d’une petite ville d’eaux pour accomplir son expérience – ? 

C’est ma semence qu’il y a dans l’éprouvette.
Par ce moyen j’ai déjà guéri pas mal de femmes de la stérilité. N’oublie pas que si beaucoup de femmes ne peuvent avoir d’enfants, c’est uniquement parce que leur mari est stérile

[Mise à jour] Un film québécois s’est emparé du sujet pour chanter les joies de la fratrie :


STARBUCK : BANDE-ANNONCE VF Full HD par baryla

Share Button

Poussez le vice jusqu'à lire les articles suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.