Gérald Bronner « La planète des hommes, réenchanter le risque »

23 Flares 23 Flares ×

Gérald Bronner lauréat de quelques prix pour son précédent essai La démocratie des crédules est revenu avec un nouvel opus : La planète des hommes. Petite présentation de 5 minutes par l’auteur :

planetedeshommes
COMMANDER

L’essai a l’ambition de réconcilier humanisme et progrès. L’anthropophobie, peur et détestation de l’Homme et de ses actions, a contaminé l’opinion publique et rendu le progrès suspect et politiquement incorrect. Cette Idéologie instrumentalise la peur du risque lié aux nouvelles technologies, on en retrouve les racines chez Hans Jonas (1903-1993). Sa philosophie, qui inspire le principe de précaution, consiste à attendre uniquement le pire des découvertes scientifiques. Mais, d’après Gérald Bronner, notre inaction conduit bien plus sûrement à l’apocalypse : en interrompant de façon aveugle l’arborescence technologique nous ne savons pas de quoi nous privons les générations futures.
Cette idéologie a contaminé Hollywood qui après les extraterrestres puis les guerres thermonucléaires a découvert l’apocalypse verte.
La deep ecology et la décroissance sont des poches de radicalité qui sont parvenues à essaimer : la dérégulation du marché de l’information dans les années 2000 leur a permis d’imposer un certain nombre d’items dans l’espace public. Le vaccin suscitait la suspiscion de 9% des personnes interrogées en 2000. En 2010, 40% se montraient suspicieuses envers cette technologie médicale. Conséquence, la rougeole réapparaît en Europe et fait des morts. Cette inaction à laquelle nous invite l’écologie radicale a un coût beaucoup plus grand que l’action.

Share Button

Poussez le vice jusqu'à lire les articles suivants :

7 réflexions sur “ Gérald Bronner « La planète des hommes, réenchanter le risque » ”

      1. Conspirationniste, c’est le terme utilisé à la base pour essayer de discréditer ceux qui n’étaient pas convaincus par la thèse du tireur unique pour l’assassinat de Kennedy. L’argument ne convainc plus grand monde. Et je ne vois pas bien le rapport avec le révisionnisme..

        Mais voici un article publié sur Le Monde, j’imagine que c’est une source fiable pour vous :
        fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1803

        1. L’assassinat de Kennedy, le 11 septembre, … « la vérité est ailleurs » c’est bien ça ?
          Vous êtes tellement actifs et répétitifs sur le web que vous avez oublié avoir déjà posté ce lien sur ce blog.

          1. ça peut intéresser des lecteurs qui aiment avoir plusieurs points de vue pour se faire leur propre avis..

            Mais vous préférez peut-être écouter ceux qui disent ce que vous voulez entendre.. le fameux biais de confirmation dont parle Gérald Bronner dans son précédent livre.

          2. « Le fameux biais de confirmation » ne consiste pas à sélectionner des lectures qui encourageraient vos croyances, mais à ne sélectionner dans vos lectures que les informations conformes à vos croyances, consciemment ou pas.

  1. Vous dites que le biais de confirmation consiste à ne sélectionner dans des lectures que les informations conformes à des croyances.
    Mais si je propose des lectures qui ne vous plaisent pas , vous me dites que c’est du conspirationnisme.. Vous préférez vous contentez des lectures qui sont conformes à ce que vous voulez entendre.
    Et si vous sélectionnez les lectures, vous sélectionnez en même temps les informations qui s’y trouvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.