Nantes et Notre-Dame-des-Landes vues du ciel

Des écologistes radicaux voudraient voir l’aéroport de Nantes-Atlantique agrandi pour épargner les terres de Notre-Dame-des-Landes.

Prenons un peu de hauteur, voyons à quoi ressemble le problème :

Le bocage de Notre-Dame-des-Landes

(Cliquez sur l’image pour agrandir)

Le bocage de Notre-Dame-des-Landes a été dessiné par les agriculteurs. Entre 1949 et 2012 plus de la moitié des haies disparaissent, des terres trop pauvres, abandonnées, laissent place à la forêt. Sans l’homme, son agriculture, ces bocages, sa flore et sa faune auraient naturellement un autre visage : sans doute y verrait-on plus d’arbres que de bétail.

Le campagnol amphibie, discret mammifère qui a connu son quart d’heure de gloire à Notre-Dame-des-Landes, a davantage à craindre de l’usage des pesticides ou de la présence de bétail que des avions1 :

(Cliquez pour agrandir)

« Y’a plus rien d’naturel ma pov’dame », et sûrement pas le bocage, c’est une réalisation humaine qui a engendré son propre biotope.

Le survol du centre-ville de Nantes

D’autres villes françaises seraient survolées à basse altitude. L’exemple de Toulouse revient fréquemment, les deux situations sont pourtant incomparables : les toulousains du centre-ville voient passer les avions atterrir au loin, les nantais les voient, eux, passer au-dessus de leur tête :

Construite par les allemands, la piste est malencontreusement dirigée vers le centre-ville. Des collégiens ont ainsi l’occasion d’admirer les trains d’atterrissage  de très près :

Les aiguilleurs du ciel ont déjà pointé la dangerosité du survol de l’agglomération nantaise :

(Cliquez pour agrandir)

Le facteur humain semble avoir peu de poids dans ce dossier, autant en venir à l’argument auquel des amoureux de la nature auraient dû être sensibles.

Le lac de Grandlieu, réserve naturelle nationale, classée Natura 2000

Certains voudraient pourtant agrandir cet aéroport jouxtant une réserve naturelle tout en se donnant un alibi environnemental.

[Mise à jour] Le maire de Saint-Aignan-Grandlieu me fait remarquer l’oubli du survol de sa ville à très basse altitude :

 

Davantage d’articles sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : [ici]

photos : Spotters, @pirmil

11 réflexions sur “Nantes et Notre-Dame-des-Landes vues du ciel”

  1. Ping : Nantes et Notre-Dame-des-Landes vues du ciel - ...

    1. En effet, cette jolie facétie, dont voici l’illustration, était passée un peu inaperçue au lendemain de la manifestation du 22 février.

      Les communicants écologistes sont tout de même parvenus à faire oublier le lac de Grandlieu cent fois plus riche que Notre-Dame-des-Landes. À la décharge des journalistes, la zone est beaucoup moins accessible, on peut faire le tour du lac sans presque jamais l’apercevoir.

  2. MOUNIER Christophe

    C’est vous qui parlez de secte en parlant de l’activité de Pierre RABBHI là ??? Mais, vous êtes pitoyable et vous faîtes honte !!!! Et vous êtes socialiste ? C’est ca ? D’ailleurs, y-a plus que vous à envoyer des Tweets pratiquement pour croire encore à l’aéroport RIKIKI ¨¨ ; Ca montre votre niveau !!!

    1. C’est vous qui parlez de secte en parlant de l’activité de Pierre RABBHI là ???

      Bonjour aussi Christophe et bienvenue sur ce blog,

      Je suis désolé si la critique de Pierre Rabhi vous a blessé, mais de nombreux scientifiques ( Une visite instructive chez les agro-écologistes ) et sociologues ( dont Gérald Bronner, spécialiste des croyances et des sectes…) ont déjà averti de la dangerosité des propos de l’agriculteur aux airs bonhomme : il est criminel de faire croire que l’on pourra nourrir 9Mds d’Hommes avec des « vibrations mésentériques ».
      Notre-Dame-des-Landes est un bon révélateur de toutes ces croyances et symptômes (votre agressivité en témoigne).

        1. Le problème touche moins les « biais de confirmation » que la source. Meunier est chimiste, pas épidémiologiste, c’était l’erreur de Bronner, il l’a reconnue et c’est très bien. Pour le reste, sa dénonciation de l’anthropophobie reste valable.

  3. MOUNIER Christophe

    Quand je vois le site web qui fait votre référence, je comprends / : http://www.agriculture-environnement.fr / Tout ce qu’il y a de plus productiviste en terme d’agriculture avec la toute puissante propagande de la FNSEA derrière .
    Pro-OGM, Pro Pesticides, niant la dangerosité des excès de nitrates, et des néonicotinoïdes sur les abeilles et autres insectes polinnisateurs, des algues vertes par l’excès d’azote d’origine agricole / ils contestent tout ça !
    Suivez-les donc si c’est votre bible !!! Je comprends mieux que vous soyez pro-aéroport « pour nettoyer une zone humide qui a si peu d’intérêt » n’est-ce pas ?

    1. Pas une bible, l’article est seulement un compte-rendu de l’AFIS (Association Française pour l’Information Scientifique). De Pierre Rahbi ou de l’AFIS je pense avoir une idée sur l’identité du charlatan.
      C’est loin d’être une zone sans intérêt mais l’intérêt symbolique y est plus grand que l’intérêt faunistique comme le démontre le géographe Jean-Yves Martin http://www.jy-martin.fr/spip.php?article100 Il n’a jamais été question de « nettoyer cette zone » Les mesures de compensation (empêchées par les zados qui ont rebouché des mares !) seront contrôlées sur des années.
      Il est d’ailleurs cocasse qu’au nom de la lutte contre l’aéroport certains affirment que l’actuel aéroport protège le lac de Grandlieu (vraie zone humide celle-ci) mais mette en danger les prairies de NDdL. Ils reprennent Loïc Marion pour qui le vrai danger environnemental serait l’agriculture… Or les Fresneau ont une des plus grosses production laitière de Notre-Dame-des-Landes…

  4. MOUNIER Christophe

    Le PS n’est plus avant-gardiste ! Il devient rétrograde, rabougri ! N’a plus d’idées . Il n’a surtout pas compris (ne veux pas admettre ou ment délibéremment en disant que la croissance va revenir …blablabla ) que nous ne reverrons plus les Trente glorieuses . Il y a autre chose à investir, à inventer à l’heure actuelle que de construire un aéroport… lui aussi rabougri^^ finalement !

    1. Historiquement le PS n’a jamais tenté de se situer dans une quelconque avant-garde.
      En revanche il apparaît clairement que dans un retournement historique inédit les conservateurs se retrouvent chez les Verts.

      P.S Les échanges civils sont bienvenus sur ce blog, le langage SMS n’apporte rien aux démonstrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.