L’affaire Dreyfus vue par Henri Guillemin, Robert Harris et Roman Polanski

Commander

Le César de la meilleure adaptation 2020 vient d’être remis à Roman Polanski et Robert Harris pour le film J’accuse adapté du roman D. de Robert Harris.

Philippe Oriol, spécialiste de l’affaire Dreyfus, juge que l’auteur a réalisé une admirable reconstitution du Paris historique, mais a pris des libertés avec l’Histoire.

D’autres historiens se sont également penchés sur le film dans Le Cours de l’Histoire (France Culture). Leur jugement : la rencontre Picquart-Jaurès et la place des femmes dans le film pose problème.

Enfin, pour redecouvrir de façon plus approfondie l’affaire Dreyfus, on peut se laisser guider par le charme et l’érudition du conteur et historien Henri Guillemin :

Qui était le capitaine Alfred Dreyfus, accusé à tort de trahison ? 

L’affaire Dreyfus, une simple affaire d’espionnage militaire, engendre une vague d’antisémitisme sans précédent et divise la France. L’historien Henri Guillemin en dévoile les coulisses.

Vous pourrez consulter le bordereau de l’affaire Dreyfus écrit par Esterhazy.

La machination de l’état-major qui fit condamner le capitaine Dreyfus

L’historien donne sa propre hypothèse de l’affaire Dreyfus

Autres sources :

Le dossier secret de l’affaire Dreyfus 

Illustration : Le capitaine Dreyfus (deuxième à partir de la droite) discutant avec le général Gillain, après avoir été fait chevalier de la Légion d’honneur, le 21 juillet 1906, neuf jours après sa réhabilitation, Archives  AFP/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.