Salman Rushdie s’attaque au « politiquement correct » américain

Dans son roman La Maison Golden, au détour de considérations sur la fragile bulle dans laquelle vivent les universitaires américains, Salman Rushdie s’attaque au politiquement correct d’une université en proie à des démons déjà évoqués par Philipp Roth dans La Tâche : religions, gender studies, racisme anti-raciste, anti-colonialisme, … Une bulle est chose fragile et le … Lire la suite Salman Rushdie s’attaque au « politiquement correct » américain

« quand c’est dur d’être femme, ça devient dur aussi d’être homme »

L’auteur de Syngué Sabour aurait pu avoir la lourdeur des hommes qu’il dénonce, il n’en est rien. Dans un retournement du roman qu’on ne dévoilera pas (trop tard?), il parvient à attirer la compassion sur ces guerriers, qu’on imagine afghans, ignorants de la sensualité, prisonniers de leur violence. « Oh, ma syngué sabour, quand c’est dur d’être femme, … Lire la suite « quand c’est dur d’être femme, ça devient dur aussi d’être homme »

« Dans cet hommage à la beauté de la guerre… »

Dans cet hommage à la beauté de la guerre, l’Iliade nous oblige à nous rappeler une chose gênante, mais inexorablement vraie : pendant des millénaires, la guerre a été, pour les hommes, la circonstance où l’intensité – la beauté – de la vie s’exprimait dans toute sa puissance et sa vérité. Elle était à peu près la seule … Lire la suite « Dans cet hommage à la beauté de la guerre… »