Gaëtan Jarnot

Les histoires d’amour finissent mal, mon général

La Marche de Radetsky de Joseph Roth Cette marche, c’est d’abord celle du temps. Trois générations voient l’Empire austro-hongrois perdre de sa superbe, de sa capacité à garder sous sa coupe des peuples étrangers les uns aux autres. L’image que je retiens de ce roman de Joseph Roth, c’est d’abord celle de cet empereur, vieillard …

Les histoires d’amour finissent mal, mon général Lire la suite »

Minuit, dans le jardin du bien mauvais roman

Minuit de Dan Franck L’avantage du roman sur l’essai historique c’est sa force de dévoilement, sa capacité à rendre vivant ce que les documents historiques seuls peuvent avoir de sec et de parcellaire. Avec son roman Minuit, Dan Franck parvient à faire perdre à la littérature tout son crédit devant les recherches historiques. Le roman a des …

Minuit, dans le jardin du bien mauvais roman Lire la suite »

Les mélanomanes sont des mélomanes

Professeurs de désespoir de Nancy Huston L’homme est bon et mauvais, disait George Sand. Mais il est quelque chose encore : la nuance, la nuance qui est pour moi le but de l’art.  « La littérature contemporaine aurait-elle renoncé, à ce but-là ? »  Nancy Huston C’est sur cette interrogation que s’achève la présentation de Professeurs de désespoir. …

Les mélanomanes sont des mélomanes Lire la suite »