Kadhafi en Père Courage

Comme Mère Courage, Kadhafi vient de perdre son troisième enfant dans la guerre – Hannah, sa fille adoptive, Saïf et Khamis –
Comme Mère Courage, Kadhafi n’aime pas plus la guerre que la paix, même si on fait plus d’affaires en temps de guerre.
Comme Mère Courage, Kadhafi aime voyager : quand l’une voyage en carriole, l’autre plante sa tente de bédouin aux quatre coins du monde, des jardins de l’Élysée jusqu’à New-York.
Comme Mère Courage, Kadhafi avait su se ménager les faveurs de camps adverses pour faire son beurre.
À moins que la vraie Mère Courage de l’histoire ne soit le marchand d’armes Ziad Takieddine ?

Avec ses gloires et ses déboires
La guerre va clopin-clopant.
Dans la défaite ou la victoire
Tout un chacun reste perdant.
Vêtu de trous, nourri d’ordures,
On se dit en serrant les dents :
Un Miracle, d’puis le temps que ça dure
Doit arriver, restons dans le rang.

[Edit 26/8/11] Il semble bien que Kadhafi ait utilisé le supposé décès de sa fille adoptive à la seule fin d’édifier un peu plus le mythe du dictateur [source]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.