La mémoire de Notre-Dame-des-Landes

Les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes ont eu l’heureuse idée de rassembler toutes les coupures de presse  parues depuis le début de leur combat.

C’est toute l’histoire de cette opposition et de son évolution qui nous est racontée à travers cette collection d’articles de presse. À chaque décennie on voit cette opposition épouser les préoccupations de l’époque. Si les auteurs des premières manifestations sont qualifiés de « soixante-huitards radicaux », les premières manifestations regroupent des familles qui ont quitté Nantes pour s’installer à la campagne et désireuses de conserver leur cadre de vie. Ces premières manifestations sont donc purement NIMBYistes. Les préoccupations environnementales seront très tardives.

Lire : les NIMBY de Sucé-sur-Erdre

 C’est un des points d’accord des pros et opposants : Les permis de construire dans les zones impactées ont été accordés par les maires avec trop de diligence.

 Politiquement, les appuis sont très tardifs et disparates.

C’est Emgann, mouvement nationaliste breton dont des militants ont été condamnés pour terrorisme, qui mène les premières actions sur le terrain. Puis à la fin des années 90, c’est Françoise Verchère qui s’oppose au transfert de l’aéroport ainsi qu’aux communes destinées à recevoir le futur aéroport : elle désire conserver l’aéroport et ses retombées économiques sur sa commune.

 Lire : Très chère Françoise Verchère

Mais c’est l’histoire du trafic aérien qui est la plus surprenante. Difficile de dire si les articles présentés sont le reflet des angoisses et du pessimisme des années 1990-2000 ou si leur choix révèle le biais cognitif des opposants qui ont toujours voulu prévoir le pire.

On trouve toutes les prévisions les plus alarmistes :

En 2015, c’est-à-dire demain, il devait y avoir un accident d’avion par semaine, ce qui aurait dû effrayer les éventuels passagers. Passons sur tous les attentats, conflits et guerres, sans cesse mis en avant comme facteurs de ralentissement du trafic aérien. Les prévisions de trafic les plus optimistes ont pourtant été depuis dépassées…

Si aujourd’hui la bataille médiatique se fait sur le terrain de l’écologie, il serait amusant de venir consulter les plus récents articles dans une petite dizaine d’années…

En attendant tous les articles cités, et plus encore, sont disponibles [ici] jusqu’à ce que son auteur prenne conscience qu’il donne le bâton pour se faire battre.

photo : L’Éclaireur de Chateaubriant
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.