Les meilleurs romans sur les évangiles

Les évangiles sont devenus en littérature l’équivalent d’un standard de jazz, un thème que les auteurs reprennent à leur façon avec plus ou moins de talent. Les 5 écrivains qui suivent sont parvenus, chacun dans un genre très différent, à s’approprier les évangiles d’une manière encyclopédique, intime ou fantastique.

1. Le seul et unique prix Nobel portugais, José Saramago, signe avec L’évangile selon Jésus Christ un roman qui l’éloignera des catholiques lui reprochant sa vision d’un Dieu coupable.

COMMANDER

2. Ponce Pilate de Roger Caillois. Le traducteur de Borges en français s’est laissé tenté par l’uchronie. Et si Ponce Pilate n’avait pas fait condamner Jésus de Nazareth ? Sans martyr, y a-t-il encore un christianisme ?

COMMANDER

3. Le livre de Dave de Will Self. Et si le livre sur lequel s’était constitué la civilisation n’était pas les évangiles mais le journal intime d’un chauffeur de taxi londonien aigri, retrouvé enterré au fond d’un jardin. L’auteur a beaucoup travaillé sur les évangiles pour présenter une transposition de notre monde où la croix est remplacée par une roue de voiture…

COMMANDER

4. L’agneau de Christopher Moore. L’Histoire de Jésus, jusqu’à son adolescence, est une page presque blanche pour les écrivains. Ici, c’est Biff, un ami d’enfance de Jésus qui est chargé d’écrire un nouvel évangile où Jésus/Joshua fait toutes les expériences d’une vie dissipée.

COMMANDER

5. Le Royaume d’Emmanuel Carrère. Le plus intime de ces romans est entre le « c’est moi que je peins » de Montaigne l’enquête d’un écrivain qui nous fait découvrir la modernité de l’évangile selon Luc.

COMMANDER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.