Des écologistes à l’Ouest

0 Flares 0 Flares ×

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine… des écologistes défendaient une écologie à visage humain.

Mais l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, devenu l’emblème de l’opposition écologique la plus radicale, est passé par là.

Dominique Voynet Notre Dame des Landes
(Cliquer pour agrandir) « mais cela provoquerait de nombreuses nuisances pour les riverains »

Dominique Voynet qui se préoccupait en 1998 des « nuisances pour les riverains » de l’aéroport de Nantes-Atlantique passerait aujourd’hui pour une traître à la cause à envoyer d’urgence dans un camp de rééducation bio-citoyen-équitable.

Si un parti dit écologiste tient tant à développer l’aéroport de Nantes-Atlantique malgré les nuisances sonores subies par la population survolée (80000 habitants à terme) c’est bien évidemment au nom de la très sainte religion qui a érigé son temple à Notre-Dame-des-Landes.

À la veille de nouvelles élections il est cependant intéressant de constater que la folie intégriste n’a évidemment pas contaminé tous les candidats écologistes. Ceux qui se trouvent à proximité des aéroports ont toujours – sauf à Nantes ! – le même discours :

DITES STOP À L’AUGMENTATION DES NUISANCES AÉRIENNES

EELV nuisances aériennes

NUISANCES AÉRIENNES…

Capture du 2015-10-01 09:44:19

Inutile de multiplier les exemples. L’aéroport de Nantes, seule région où les candidats écologistes ne voient ni n’entendent passer les avions, est la seule exception.

Plus intéressant, la candidate écologiste de Lyon évoque un aéroport trop proche du centre-ville qu’il faudrait déménager :

SUPPRIMONS LES NUISANCES

Capture du 2015-10-01 09:47:04

« Alors, plutôt que d’adapter l’environnement à la nuisance, réfléchissons à la suppression de la nuisance et à la formidable opportunité que constituerait cet espace rendu aux habitants de l’agglomération : construction de logements, développement d’une agriculture de proximité. »

Ce programme écologiste lyonnais est un copier-coller de l’opération qui va être menée à Nantes : transférer un aéroport trop proche de l’agglomération, reconstruire la ville sur elle-même, la densifier.

Gageons qu’une fois le sortilège de Notre-Dame-des-Landes rompu, les écologistes reprendront leurs esprits.

Sources :

http://archives.eelv.fr/legislatives2012/regisgodec.eelv-legislatives.fr/dites-stop-a-laugmentation-des-nuisances-aeriennes/index.html

http://archives.eelv.fr/legislatives2012/bernardmorin.eelv-legislatives.fr/les-nuisances-aeriennes/index.html

http://rhone.eelv.fr/plan-dexposition-au-bruit-de-laeroport-de-bron-supprimons-les-nuisances/

Share Button

Poussez le vice jusqu'à lire les articles suivants :

4 réflexions sur “ Des écologistes à l’Ouest ”

  1. L’insonorisation de l’habitat des personnes impactées par le bruit n’a jamais été -volontairement ?- réalisé à une partie de la zone visée par le PEB ! Vous le savez bien !

    Et puis, vous oubliez de dire que le Lac de Grandlieu est aussi en très grand danger (puisque vous êtes un parfait écologiste dans l’âme) à cause des avions.

    1. Non, je n’avais pas connaissance de ce nouveau complot. Faites-le vite connaître au monde !
      Et j’ai déjà évoqué le lac de Grandlieu ici
      Merci pour votre contribution

  2. Bonjour,

    Vous avez parfaitement raison et bien synthétisé les incohérences et les contradictions des discours écologistes sur les nuisances qui localement connaissent des variations encore plus élevées que celles prévues par la théorie de la relativité d’Einstein. Bien qu’en désaccord avec vous au sujet de NDDL, je vous rejoins volontiers sur la défaillance cognitive des écologistes qui pourrait même, pour certain(e)s d’entre eux, être qualifiée d’idiotie.
    Un peu de prospective ferait du bien à tout le monde : sachant que les concessions faites aux groupes privées pour la gestion de ces infrastructures peuvent courir jusqu’à 50 ans, que les combustibles utilisés par les avions vont très rapidement se raréfier et qu’ils vont être remplacés par des systèmes de propulsion soit électriques soit à hydrogène, il faut considérer que les nuisances sonores vont également êtres réduites par l’invention de ces nouveaux modèles et que la longueur des pistes sera considérablement réduite. Nous allons donc rapidement nous retrouver avec des aéroports, y compris les modèles aujourd’hui proposés à la construction, qui sont inadaptés aux dispositifs à venir… Qu’en pensez-vous ?

    1. Ce que j’en pense ? Je pense aussi qu’on ne lit plus assez Bouvard et Pécuchet, ça servirait de vaccin à tous les pseudo-spécialistes en tout et n’importe quoi qui ont lu 3 ou 4 articles sur tout et n’importe quoi.
      Je crois qu’à l’atterrissage ce ne sont pas les motorisations les plus bruyantes mais le bruit aérodynamique.
      Merci pour votre contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.