Quand Emmanuel Todd prédisait qu’on ne parlerait plus du FN après 2012

Emmanuel Todd, c’est le prophète de la chute de l’URSS, le démographe que la CIA venait discrètement consulter à Paris pour accéder aux oracles… mais la Pythie a ses ratés. D’abord en prévoyant la mort de l’euro en 2011, puis la mort du FN dans les urnes.


« Après les législatives, plus personne ne parlera du FN »

Au lendemain d’une percée de l’extrême-droite aux élections municipales, Emmanuel Todd a perdu un peu en crédibilité dans son rôle de prophète. À sa décharge, son analyse s’appuyait sur les catégories populaires revenues vers le PS pour les présidentielles, 22 mois plus tard elles semblent s’en être éloignées.

Son autre erreur a été de penser qu’après l’ère Sarkozy la droite reviendrait dans un cadre républicain. Hier un cadre de l’UMP déclarait ouvertement « nous avions raison de ne pas participer au front républicain ». L’hypocrite « ni-ni » ou « ni extrême-droite ni gauche au deuxième tour » ne fait plus partie des éléments de langage.

Ces mauvais paris n’enlèvent rien au talent de démographe d’Emmanuel Todd. L’indice de mortalité infantile lui avait laisser imaginer la chute du bloc soviétique. Il faut croire que la psychologie des français rende ses pronostics politiques plus incertains.

Autres articles en rapport avec Emmanuel Todd :

Emmanuel Todd « Les élites européennes : incompétence historique ou idéologique ? »
Le modèle allemand (inégalitaire) et la famille souche
La famille communautaire, à la scène et à l’essai

photo : Wikicommons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.