De quoi l’opposition à #NDDL était-elle le nom ?

Les opposants à Notre-Dame-des-Landes…

Qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Enquête Exclusive au cœur des quartiers chauds d’Internet et au-delà.

Le soufflé a dégonflé

Sitôt passées les images des méchants CRS s’attaquant aux cabanes en bois, l’intérêt du public s’est peu à peu émoussé : « Notre-Dame-des-Landes » est désormais moins recherché que le terme « chômage », allez savoir pourquoi…

Recherche du terme « Notre-Dame-des-Landes » sur Google

Oublier le « penser global, agir local »

Répartition géographique de la recherche « Notre-Dame-des-Landes »

Notre-Dame-des-Landes a rencontré un intérêt certain, mais loin d’être national.

Les recherches sur le sujet concernaient essentiellement le Grand Ouest (comme le confirment les statistiques de lecture de ce blog)

Mais les comptes les plus actifs sur twitter se trouvaient ailleurs :

Comptes twitter les plus actifs sur le croisillon #NDDL les 10 derniers jours

Cour des miracles écologiques :

Mon premier est une association contre le transfert d’un aéroport, mon deuxième aime les voitures de sport (secteur autrement plus polluant que l’aviation), mon troisième se dit « cyber-résistant » depuis Strasbourg et mon quatrième est une résidente suisse qui ne supporte pas que les contribuables français investissent dans les transports plutôt que dans les paradis fiscaux… Mon tout est un miracle écologique.

ןppu# : ǝsuodǝɹ

(Des commentaires vindicatifs du Canada, d’Allemagne et de Suisse me donnant des leçons environnementales ont été postés sur ce blog. J’ai, depuis, beaucoup moins de scrupule à militer contre le gaspillage de nourriture en Afrique.)

L’âge (et le sexe) du capitaine

Les statistiques de Youtube sont assez fiables pour nous apprendre que les vidéos de Justin Bieber sont consultées en majorité par la catégorie démographique « Femme, 13-17 ans ».

La vidéo des opposants à Notre-Dame-des-Landes ayant récolté le plus de vues est le documentaire « Notre Dame des Luttes ! » : plus de 80000 en 2 mois. On peut donc légitimement considérer l’échantillon représentatif.

Notre opposant est donc un homme entre 45 et 54 ans. La deuxième classe d’âge la plus représentée étant 55-64 ans. Ces catégories démographiques, moins soumises aux problèmes de logement, de mobilité et d’emploi que les plus jeunes, ont-elles vraiment intérêt au développement de la région ? Une région sans jeunes, ça peut être sympa pour passer sa retraite.

Une opposition politique ?

Hashtags ou croisillons liés à #NDDL

EELV et le PG croient encore avoir de l’influence : ils n’en ont jamais eu, pas plus sur le terrain que sur les réseaux sociaux.

C’est la ZAD, « Zone À Défendre », « Zone d’Autonomie Définitive » qui dicte sa loi et écrase de son influence les politiques.

#EELV, hier porteuse d’idées et de projets, n’a plus d’autre choix aujourd’hui que d’être la chambre d’enregistrement des revendications des associations : l’Acipa décide, contre le jugement rendu, l’occupation d’un bâtiment ; deux jours plus tard, les Verts (encore au gouvernement, paraît-il) se fendront d’un communiqué qui « légitime » la situation.

#reseauFdG – sans préjuger de leur connaissance du dossier, on remarquera qu’ils connaissent mal les sensibilités de leurs composantes : le PCF n’est pas opposé au projet, pas plus que les syndicats de salariés – dont ils se disent proches – et les associations environnementales réunis au CESER qui ont voté à 83% pour le transfert de l’aéroport.

Le père autoritaire ou la mère nourricière ?

La peur a imposé le FN dans nos campagnes, quand son score dans les villes restait plus modeste. Peur de l’étranger, peur des violences urbaines. C’est encore la peur qui agit à Notre-Dame-des-Landes : peur d’un avenir incertain, peur de perdre des terres, peur de la ville, peur de manquer…

Face aux discours politiques qui jouent de ces peurs irrationnelles, certains cherchent les bras d’un père autoritaire -le FN- , quand d’autres veulent revenir dans le giron de la « mère nourricière » si présente dans le catéchisme zadiste.

Vous l’aurez deviné, cet article a été écrit sous la contrainte. Vinci a menacé d’envoyer ma famille sur leurs autoroutes sans GPS. Avais-je vraiment le choix ?

[Autres articles du blog sur le sujet :

Articles tagués nddl
Le cirque : environnement et démocratie
« Il ne faut pas désespérer Notre-Dame-des-Landes »
Imaginaire correctif
La démocratie du clic et l’expert 2.0
L’ère du doute… mais jusqu’au bout]
Outils utilisés : Google Trends, Hashtracking, cerveau
Crédits photos : On s’en fout, leur présence sur mon blog est légitime

40 réflexions sur “De quoi l’opposition à #NDDL était-elle le nom ?”

    1. Bonsoir Camille

      Ah l’opinion ! La grande affaire !
      La démocratie, la justice, c’est pas mal non plus !
      Mais vous avez raison, je fatigue, il est l’heure d’aller me coucher.

  1. Démocratie, justice…ce sont des notions qui sont devenues très subjectives depuis 9 mois.
    Ce qui compte désormais c’est uniquement le rapport de force. C’est d’ailleurs la seule chose que la racaille socialiste comprenne (mais je ne vous apprends rien).
    Et ce rapport de force n’est largement pas en votre faveur, sinon nous aurions été balayés depuis longtemps.
    Avez vous remarqué à ce propos le nombre de militants socialistes qu’on entend plus du tout sur le sujet? Pas le moment de se mouiller sur le sujet visiblement, surtout sur internet.
    Alors, pour tenter de renverser la vapeur on tente une campagne de com’ qui déclenche une polémique sur son financement sans changer le moins du monde l’opinion, mais donne des gages de bonnes volonté au véritable donneur d’ordres (Vinci).
    En admettant que malgré votre mollesse vous ayez enfin le courage politique (c’est purement hypothétique, juste une extrapolation) de reprendre le terrain manu militari que se passera t il ensuite d’après vous? Pensez vous qu’on vous foutra la paix? Evidemment non. Reste plus qu’à attendre et à tenir. Vous en aurez marre avant nous.
    Bisous from ZAD! :D

    1. @camille : Vos propos vous disqualifient. Seul le rapport de force compte dites vous : belle conception de la démocratie et du règlement des conflits sociaux. On connaît des pays où c’est effectivement comme cela que ça se règle ! jamais au profit du peuple que vous êtes supposé défendre. Quant à la racaille socialiste, dont je fais partie, c’est elle qui gère les villes, les conseils généraux qui crée les écoles, les collèges (eh oh les menteurs de l’ACIPA), qui aide les jeunes en formation, qui soutient la culture : bref descendez de votre arbre. La vie n’est pas un village de cabanes qui vit comme au temps du Moyen-âge en rançonnant la population sur les routes et allez passer votre colère dans des pays ou les droits élémentaires (les élections libres par exemple) ne sont pas respectés !

  2. Cassiopée Pilou

    Très bon article, merci! Il est bon de remettre les points sur les i à l’occasion. Les écologistes et le front de gauche sont ridicules à force de chercher n’importe quelle cause pour se sentir exister.

  3. Philippe Dossal

    Il ne ferait, d’évidence, pas bon tomber entre vos mains sous un régime autoritaire, Camille. Enfant gâté d’un régime démocratique, où il vous est permis, en toute impunité, de traiter les élus du peuple de « racaille » on peut vous souhaiter de ne pas mesurer la portée de vos dérapages.
    Nous dirons que votre jolie naïveté, qui fait d’un conflit entre l’intérêt particulier et l’intérêt collectif une aventure épique, plaide pour votre inconscience, ou votre méconnaissance du monde qui vous entoure.
    Un jour peut-être découvrirez-vous qu’il y a de vraies raisons de s’indigner. Auprès des peuples victimes de régimes totalitaires par exemple.

  4. @Philippe Dossal & bertrand: Vous avez raison, l’explication est probablement plus simple que ce que j’en pense. C’est peut être juste un projet nul, préparé par des nuls mis en oeuvre par d’autres nuls et défendus par les plus nuls d’entre tous.
    On va souvent chercher des histoires de corruption alors que l’incompétence suffit bien souvent à expliquer la gabegie actuelle.
    Comme vous êtes des nuls en tout, et pas seulement pour l’aménagement du territoire, vous vous retrouvez dans une situation désormais inextricable. Mais, comme vous le faite intelligemment remarquer, on est en démocratie. C’est pas vos camarades de l’Internationale Socialiste comme Moubarak, Ben Ali ou Gbagbo qui se seraient laissés emmerder comme ça.
    Et en démocratie l’image, c’est tout.
    Vous voilà donc coincé entre le choix de vous laissez ridiculiser par une « poignée » d’opposants ou bien de définitivement tomber le masque et lancer un assaut de grande ampleur sur la ZAD en sachant qu’une bavure serait hautement probable, que ça pourrait être le déclencheur d’évènements de plus grande ampleur et qu’en plus le terrain est trop vaste pour être tenu efficacement.
    Avec en prime le couperet de Bruxelles (parce que, nuls que vous êtes, vous n’aviez pas pensé à la réglementation européenne).
    Alors oui, bien que le terme vous déplaise (sauf quand c’est vous qui l’êtes, en situation de force)la situation de force n’est pas en votre faveur, d’autant plus que vous avez réussi l’exploit de fédérer différents milieux qui, d’ordinaire, se détestent et ce à travers toute la France.
    Et c’est bien ça qui vous énerve :)
    Mais rassurez vous, en France ou aime bien les losers, personne ne vous tiendra rigueur d’être des nuls :D

  5. Précisément dans ce cas EELV et le PG ne sont plus à l’initiative de rien, ils ne font que suivre le mouvement et ressortiront leurs banderoles à l’arrivée des caméras.

  6. Camille (ce prénom me dit quelque chose!), êtes-vous favorables au projet de seconde piste perpendiculaire sur l’aéroport Nantes-Atlantique ou êtes-vous contre tous projets, « nuls » par essence ?

  7. Je vous répondrais bien « C’est toi qui le dis, c’est toi l’y es »
    Je suis certain qu’un jour vous vous battrez pour quelque chose et plus contre tout, que vous aurez l’envie de construire plus que de détruire, d’aimer plus que de détester. Ce jour-là sera un beau jour. Amen.

  8. Si le projet actuel est retoqué par Bruxelles, on ne désespère pas qu’un autre projet tout aussi foireux soit mis en place. Quand on a admis qu’on est dirigé par des nuls l’avantage c’est qu’on est jamais déçu. Quoique pour les socialistes, leur grand talent c’est que même si on espère plus rien d’eux ils sont malgré tout capables de décevoir.

  9. Si le projet actuel est retoqué par Bruxelles, on ne désespère pas qu’un autre projet tout aussi foireux soit mis en place. Quand on a admis qu’on est dirigé par des nuls l’avantage c’est qu’on est jamais déçu. Quoique pour les socialistes, leur grand talent c’est que même si on espère plus rien d’eux ils sont malgré tout capables de décevoir.

  10. Ouais.
    Pour vous donner une idée de l’isolement dans lequel vous vous retrouvez au fil du temps, je vous signale que les militants de la MJS (qu’on peu difficilement considérer comme bien malins…) évitent désormais très soigneusement d’aborder le sujet du projet de deuxième aéroport .
    Même eux ont senti le vent tourner :)

  11. Vous avez raison, s’ils n’en parlent pas, ils doivent certainement avoir quelque chose à cacher à ce sujet, vous devriez enquêter auprès de ces fils de chien de socialistes.
    À moins que vous ayez autre chose à dire, je vous conseille de sortir un peu, le monde ne tourne pas autour de cet aéroport.
    Et puis il fait beau dans le Sud-Ouest, alors profitez-en.

  12. A cacher? Non, ils n’en parlent pas tout simplement parce qu’ils ne soutiennent pas le projet; mais qu’au sein du très démocratique PS il est rigoureusement impossible de faire entendre une voix discordante.
    Si ce monde ne tourne pas autour de ce deuxième aéroport, on se demande bien pourquoi le sujet polarise tant certains socialistes, hein? C’est pourtant pas les sujets importants qui manquent (sujets sur lesquels vous êtes tout aussi nuls que sur NDDL, mais là n’est pas la question).
    Une bonne occasion de vous ridiculiser une fois de plus: http://zad.nadir.org/spip.php?article1351 ça vous laisse deux mois pour vous préparer à passer pour des truffes :D

  13. Vous êtes du sud-ouest, c’est la région des truffes ? Elles sont bonnes ou plutôt… aidez-moi, je ne trouve pas le mot… oui, nulles, merci.

  14. Je ne perdrez pas de temps à présenter une étude toute aussi étayée et qui demontrera exactement le contraire .
    Je vous suggère juste de patienter un peu, en premier lieu jusqu’au 11 mai, pour voir combien la chaîne humaine attirera de personnes de la France entière . Ensuite quelques mois peut être pour voir l’évolution de la situation économique .
    C’est à ce niveau que ce projet comportera les plus grands risques, s’il est engagé; d’abord celui de provoquer des destructions importantes de ce site sans que les travaux puissent arriver à terme . Nos voisins allemands par exemple commencent à envisager une solution de sortie du projet « Stuttgart 21″, (ce qui fait dire à quelques uns: « Nous allons avoir le trou le plus cher du monde »), sans parler de l’aéroport international de Berlin.
    Il conviendrait de redescendre sur terre et de freiner la création de projets qui n’ont pas une réelle utilité économique et donc de bonne chances de se couvrir, car ne ne pourrons pas les exploiter et nous partagerons avec nos voisins espagnols le bonheur d’avoir des structures fantômes très chères à rembourser et à entretenir.

  15. [Admin : Comme vous vous répétez « Camille », que vous n’apportez rien à l’échange, que la répétition me lasse et que sur ce blog j’assure un régime dictatorial, je vous censure, mais je vous laisse tout de même votre savoureuse conclusion]

    C’est simple: vous êtes des nuls

  16. Oui, arrêtons tout… pas jusqu’au 11 mai, pas quelques mois, mais définitivement. Arrêtons tout, juste pour voir les effets produits sur l’économie et l’urbanisme.
    Mais commençons en premier lieu par arrêter de mélanger tout et n’importe quoi : Berlin et l’Espagne n’ont rien de commun avec Nantes.

  17. Arnaud de Vinci Airports

    Vous n’y pensez pas Gaetan, jamais nous n’oserions priver quiconque de son GPS, allons !

    Merci pour cet article, qui livre une fois de plus une analyse lucide et claire de la situation.

    Bien à vous,
    Arnaud, de VINCI Airports

    1. Trop facile de lever les menaces une fois l’article publié !
      Vous allez à nouveau me rendre complice de tous les maux avec votre commentaire, on me retrouvera accroché sur un péage dans la position de l’Homme de Vitruve par votre faute…

  18. Philippe Dossal

    « Comme vous êtes des nuls en tout ». Puisque je suis cité en début de commentaire j’imagine que ce « vous » me concerne (j’ai, de fait, la faiblesse d’assumer mes commentaires). Bel argument Camille X, qui doit laisser pantois vos amis. Solide, étayé, témoignage d’un esprit subtil et pénétrant. Mais poursuivons.

    « Vous voilà donc coincé entre le choix de vous laissez ridiculiser… » Votre vision manichéenne du monde, entre bons et méchants j’imagine, vous emporte, Camille X. Je ne suis coincé entre rien du tout, n’étant qu’un modeste observateur dans cette affaire. Peut-être un peu plus concerné que vous puisque résidant dans le voisinage de Nddl, mais je n’ai rien à gagner et rien à perdre dans cette affaire. Sinon de vivre à terme dans une région durablement enclavée du fait de l’angélisme de quelques rêveurs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Mais rassurez-vous, ça ne m’empêche pas de dormir. Doit-on en conclure que vous projetez vos propres fantasmes sur les premiers venus ? Que vous avez besoin d’adversaires, que dis-je d’ennemis, pour exister ?

    Une réponse étayée au papier de Gaëtan Jarnot aurait peut-être nourri le débat. C’est manifestement trop vous demander. Votre antienne de cour de récréation « vous êtes des nuls » semble vous satisfaire. Etonnant. Je pensais les opposants les plus vindicatifs à cet aéroport un peu plus crédibles. Mais c’est votre problème après tout.

  19. Hello!

    Avez vous lu la presse?

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/09/notre-dame-des-landes-vol-retarde_1845554_3244.html

    http://www.20minutes.fr/ledirect/1115227/20130309-nd-landes-commission-dialogue-partagee-selon-monde
    Extraits:
    « Le dossier se complique, et certains au Parti socialiste s’inquiètent de l’entêtement de Jean-Marc Ayrault. »Si ce n’était pas le dossier du premier ministre, cela fait longtemps qu’il aurait été renvoyé à plus tard : Notre-Dame-des-Landes n’est pas une priorité nationale », confient des élus préférant garder l’anonymat. Ils ne veulent pas d’un dossier porteur de fractures avec leurs alliés écologistes, à quelques mois d’élections municipales et régionales difficiles. »
    Des élus qui préfèrent garder l’anonymat!!! Dans votre parti si démocratique!!! C’est fou non?

    « On ne peut pas prendre le risque d’affrontements longs et violents sur ce dossier, explique Jean-Paul Chanteguet, président socialiste de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale »
    Ha ben mince alors! Seriez vous donc finalement en position de faiblesse? L’unité de façade des socialistes va t elle finir par éclater comme une grosse bulle de purin sous la pression des élections qui s’approchent? :D

    Comme d’hab, comme après chaque coup de marteau médiatique sur vos cranes épais, on va plus vous entendre pendant trois jours, vous et vos copains de la #TocardsTeam (@xxx, @xxx, @xxx @xxx et les autres clowns [Admin : faites des listes de personnes à abattre mais pas ici] ) jusqu’à ce que vous nous trouviez une nouvelle élucubration à raconter.

    Les auditions à Bruxelles risquent d’être épiques! On attend celles ci avec gourmandise :)

    Gros bisous à la #TocardsTeam

  20. Re :)

    Le pilonnage médiatique continu:

    Libé: http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/09/nd-des-landes-la-commission-de-dialogue-partagee-selon-le-monde_887431

    Ouest France: http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Notre-Dame-des-Landes.-La-commission-de-dialogue-partagee_55257-2171165_actu.Htm

    Le Parisien: http://www.leparisien.fr/nantes-44000/nd-des-landes-la-commission-de-dialogue-partagee-le-monde-09-03-2013-2629221.php

    Le Figaro: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/03/09/97002-20130309FILWWW00343-le-mediateur-de-nd-des-landes-doute.php

    Vous remarquerez que ces articles se ressemblent.
    Ben oui, c’est une dépêche AFP.
    Une dépêche AFP qui parle d’un article du monde (une info sur l’info… une méta info pourrait on dire).
    Préparerait on l’opinion à un report du projet aux calendes grecques? Ou bien à un désaveu de la part de Bruxelles?
    On attend vos fines analyses sur le sujet avec une impatience non dissimulée.
    De Dunkerque à Biarritz et de Marseille à Strasbourg on entend monter la rumeur: « Mais que va dire Gaetan Jarnot sur son blog? »
    :D

    1. Re : ND des Landes : Claude Chéreau « Je ne suis pas du tout opposé au projet »

      Vous pensez qu’ils peuvent me lire à Dunkerque ? Je demande des preuves.

  21. « Nos voisins allemands par exemple commencent à envisager une solution de sortie du projet Stuttgart 21″

    Une solution ? C’est-à-dire ? Parce qu’aux dernières nouvelles, l’idée des opposants était de jouer le pourrissement, après que ces idiots de citoyens aient mal voté (remember 2005…) lors du référendum co-organisé par les Grünen arrivés au pouvoir.

    Cet article de Reporterre : http://www.reporterre.net/spip.php?article3756 et les commentaires de cet autre article (appelant au référendum sur NDDL) : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/organisons-referendum-dame-landes-558.html sont révélateurs du drôle de rapport à la pluralité, au débat démocratique et à leurs semblables qu’entretient la frange radicale des opposants aux #GrandsProjetsZinutiles (qu’ils disent).

  22. A en croire cet article : http://lutteaeroportnddl.com/2013/03/07/lacipa-nhesite-pas-a-denoncer-des-camarades-qui-ne-suivent-pas-le-bon-chemin-sur-la-lutte-contre-nddl-et-son-monde-nous-nen-pouvons-plus-de-cette-strategie-unitaire-hypocrite/ le fossé n’est pas seulement entre les partis politiques et la ZAD, mais aussi entre l’ACIPA et certains zadistes*, ceux qui luttent contre « l’aéroport et son monde » (sic). Le paysage est bien plus atomisé qu’il n’y paraît, tant NDDL semble devenu le réceptacle (le catalyseur ?) de toutes les luttes… mais pas toutes dans le même sens.

    * il faudra revenir aussi un de ces jours sur le rôle trouble de François de Zade dans cette affaire…

    1. Philippe Dossal

      Merci cher renard pour ce lien étonnant. La lecture des commentaires est édifiante. Que ces jeunes gens ont les passions tristes et les humeurs atrabilaires ! Il ne manque pourtant pas de causes à défendre. Qu’ils aient trouvé un projet d’aménagement pour sublimer leur quête d’idéal en dit long sur le désarroi de certaine génération. Voilà qui questionne malgré tout.

  23. Alexandre Hervaud

    Sans surprise, les commentaires se sont rapidement éloignés du sujet même de l’article, qui s’attachait principalement à brocarder, entre deux approximations et maladresses, une pseudo « retombée du souffle » de la contestation.

    Eu égard à l’actualité toute fraîche, l’auteur du billet a eu le nez fin, faisant visiblement preuve d’autant de clairvoyance que les politiques qu’il soutient avant tant d’ardeur.

    Pour qui n’auraient pas suivi, je fais évidemment référence à l’article du Monde (repris massivement dans la presse) évoquant le « scepticisme » du Président de la commission du dialogue (sans doute un affreux gauchiste décroissant marqué par « la peur d’un avenir incertain, peur de perdre des terres, peur de la ville, peur de manquer » et l’envie de « revenir dans le giron de la « mère nourricière » si présente dans le catéchisme zadiste. ») LOL.

    L’article du Monde en question : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/09/notre-dame-des-landes-vol-retarde_1845554_3244.html

    repris ici par France 3 : http://pays-de-la-loire.france3.fr/2013/03/09/nd-des-landes-la-commission-de-dialogue-partagee-213183.html

    PS : notons que le Président de la commission a fait également part de ses doutes vis à vis de certains éléments fournis par les opposants, il ne s’agit donc pas ici d’enterrer l’aéroport, mais bien de rappeler que le sujet n’est pas près de sortir du champ politico-médiatique et n’a rien d’une « affaire pliée », n’en déplaise au tenancier de ce blog…

    1. Sans surprise, les commentaires se sont rapidement éloignés du sujet même de l’article, qui s’attachait principalement à brocarder, entre deux approximations et maladresses, une pseudo « retombée du souffle » de la contestation.

      J’aurais aimé que vous m’en disiez plus sur mes « approximations et maladresses », le journaliste que vous êtes aurait pu m’apprendre quelque chose. Ça m’aurait davantage intéressé que votre revue de presse et aurait fait avancer le débat. Le reste de votre message est connu de tous. J’ai la chance de recevoir des messages agressifs sur ce blog pour me faire des revues de presse plus rapidement que vous mais moins rapidement que les applications dédiées à cet usage.

      Bref : Habituez vous à davantage développer vos arguments, la revue de presse n’est pas un métier d’avenir dans le journalisme.

      Eu égard à l’actualité toute fraîche, l’auteur du billet a eu le nez fin, faisant visiblement preuve d’autant de clairvoyance que les politiques qu’il soutient avant tant d’ardeur.

      J’ai la faiblesse de ne pas adhérer à la doxa du « tous pourris ». J’ai même l’originalité d’avoir davantage d’admiration pour des hommes et femmes politiques qui œuvrent pour leur vision de l’intérêt général dans le silence médiatique que pour des journalistes tombés dans l’infotainment et pour qui prime la reconnaissance plus que l’info.
      En ce qui concerne la clairvoyance et le nez fin, j’imagine que vous regrettez déjà amèrement vos mots. Je vous pardonne, vous débutez dans le journalisme. Non ? Pardon.

      Pour qui n’auraient pas suivi, je fais évidemment référence à l’article du Monde (repris massivement dans la presse) évoquant le « scepticisme » du Président de la commission du dialogue (sans doute un affreux gauchiste décroissant marqué par « la peur d’un avenir incertain, peur de perdre des terres, peur de la ville, peur de manquer » et l’envie de « revenir dans le giron de la « mère nourricière » si présente dans le catéchisme zadiste. ») LOL.

      L’article du Monde en question : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/09/notre-dame-des-landes-vol-retarde_1845554_3244.html

      repris ici par France 3 : http://pays-de-la-loire.france3.fr/2013/03/09/nd-des-landes-la-commission-de-dialogue-partagee-213183.html

      J’ignore la forme qu’a votre nez. Mais je vais vous donner quelques conseils, gratuitement.

      Quand on apprend à lire, on se pose quelques questions : qui, quoi, où, …
      Qui a écrit l’article ? Le fin limier que vous avez l’air d’être n’aurait dû avoir aucun mal à trouver que l’auteur de l’article en question est loin d’être neutre sur ce dossier. Ça vous aurait évité de vous emballer : le Président de la Commission a fait un rectificatif dès ce soir.
      Le journaliste vertueux que vous êtes n’hésitera pas à vérifier que tous les titres de presse qui ont hier titré « vol retardé » titreront demain « je n’ai du tout de doute en ce qui concerne le projet aéroportuaire lui-même ».

      Bref, en terme de clairvoyance, vous êtes très certainement efficace le temps d’un buzz à la radio ou dans les Inrocks. Mais le temps politique est visiblement plus difficile à décrypter, on a tous ses limites.

      Je note que les mots « mère nourricière » dans la bouche des anti ne vous font pas rire. Vous avez raison, on avait dit « pas la famille », j’ai eu tort.

      PS : notons que le Président de la commission a fait également part de ses doutes vis à vis de certains éléments fournis par les opposants, il ne s’agit donc pas ici d’enterrer l’aéroport, mais bien de rappeler que le sujet n’est pas près de sortir du champ politico-médiatique et n’a rien d’une « affaire pliée », n’en déplaise au tenancier de ce blog…

      C’est un début : continuez à creuser votre sujet. D’après le peu que nous avons, qu’a laissé entendre le président ? 1- il n’y a pas de problème écologique, ce qui devrait en toute logique balayer de l’échiquier EELV, mais depuis le début rien n’est logique 2- Il ouvre peut-être la voie à la possibilité d’études complémentaires (révision du PEB déjà en cours visiblement)

      Si vous m’avez bien lu, je ne disais pas que nddl était pliée mais était sortie du champ médiatique au plan national. Si vous sortez du département, voire de la région, vous verrez à quel point les gens se désintéressent royalement de Notre-Dame-des-Landes, y compris dans les milieux de la gauche critique. Une réunion parisienne qui réunit entre 15 et 20 personnes sur un sujet, c’est pas vraiment une réussite. Maintenant le problème est entre les ligériens et les alter-mondialistes.

      Ce qui ne signifie pas qu’il n’y ait pas de rebondissements à attendre. Quand il y aura des images à faire Les Inrocks vous recontactera probablement. Vous pourrez titrer « Moi,je sur les barricades, Moi,je au milieu des opprimés, Moi, je du côté des gens cools »

      Nous devons tous modestement nous restreindre à nos champs de compétence Alexandre.
      Vos articles sont très distrayants, vous êtes un must-follow sur twitter et par-dessus tout vous êtes un charmant rebelle, un rebelle très consensuel. Si votre ami et collègue n’était déjà à Canal+ vous mériteriez son poste.

      La suite, je ne vous oblige pas à la lire, je vous laisse retourner à vos tweets. C’est juste une tentative de réflexion sur votre profession.

      Emmanuel Todd, dans L’Illusion économique traite du rapport qu’entretiennent les journalistes avec les questions économiques. Les manipulateurs de symboles (les journalistes, les profs, les professions de langage) prêteraient peu d’attention aux problèmes d’emploi de secteurs par lesquels ils se sentiraient peu concernés.
      On a pu observer ce phénomène avec la Commission de dialogue. Quels sont les intervenants dont les propos sont apparus dans la presse : les grands élus, quelques lignes de plus pour la venue de Voynet. Mais l’emploi et les syndicats restent souvent l’angle mort des analyses journalistiques.
      Pas un mot sur la CGT qui a déjà vu les effets de la limitation de l’extension de Donges sur l’emploi. Mais les syndicalistes, sauf si ça pleure à l’antenne, c’est pas trendy, c’est so 2Oth century.

      Allez Alexandre, retournons sur twitter, pour 1- être contre 2- être ironique 3- se marrer un peu 4- retour au 1

  24. Médusé par le second lien. Thème : le référendum est un danger, les locaux, ignares, pourraient dire oui.

    Je ne suis pas non plus favorable aux systèmes de votations suisses, mais dans ce cas il s’agit manifestement d’un rejet plus radical de tout processus démocratique. Après, il est difficile de savoir quelle frange de la population est sensible à ces arguments…

  25. Alexandre Hervaud

    «Notre-Dame-des-Landes » est désormais moins recherché que le terme « chômage », allez savoir pourquoi»

    Ah ah ah, allez, je vous offre un scoop sans même avoir à utiliser Google Trends : « Lyon-Turin » est certainement moins googlé que «sexe». Et «gaz de schiste» que «pâte à crêpe». Et alors ? Bah rien. Oui, rien, ça ne rime à rien, ça ne veut rien dire. Mais la formule fait mouche et votre capture d’écran est jolie, oh ça oui.

    Passons rapidement sur le fait qu’un utilisateur de Twitter -qu’il soit pour ou contre le projet, là n’est pas la question- n’est pas obligé d’utiliser le hashtag #NDDL pour s’exprimer sur le sujet (d’ailleurs, ceux qui le font sont même certainement minoritaires), ce qui colle tout de même du plomb dans l’aile à une bonne partie de votre argumentaire. Le plus gênant -et vous êtes loin d’être le seul à tomber dans ce travers- c’est cette volonté systématique d’opposer l’intérêt de la population locale à la variété de profils des antis (et leur potentiel éloignement géographique). Avec un raisonnement pareil, les seuls opposants légitimes à la chasse aux ours polaires devraient être esquimaux (et encore, pas les nantis qui habiteraient le centre ville de Nuuk, hein). Ma comparaison fait un peu trop Bardot sur les bords et je m’en excuse, mais rassurez-vous, ça marche aussi avec la Syrie, la déforestation amazonienne ou le SIDA en Afrique. Attention, n’allez pas me faire dire que je compare le projet d’aéroport à ces sujets-là, hein. Je démonte juste par l’absurde la faiblesse de l’argument « mé keski zont à venir nou emmerday d’abord lé gen de strasbour hein? ».

    Très approximatives aussi sont les conclusions que vous tirez des statistiques YouTube. YouTube, ah ah, paye ton outil d’une précision imparable (et qui plus est à partir d’une seule vidéo, en plus) ! Soyons clairs, ces «résultats» n’ont strictement aucune espèce de valeur (Google sait beaucoup de chose de ces utilisateurs, certes, mais n’exagérons pas), et vous n’êtes sans doute pas assez bête pour prétendre le contraire, je pense. Le souci, c’est que vos relais actifs sur les réseaux sociaux diffusent ces estimations foireuses sur l’âge/sexe moyen de l’opposant comme si elles sortaient d’un rapport de l’INSEE ! Alors qu’elles n’ont en réalité autant (voire moins) de pertinence que les «sondages» réalisés via MSN proposés dans les journaux de M6. En même temps, c’est raccord avec votre postulat initial d’Enquête Exclusive.

    Ainsi, et on pourra apprécier l’ironie de la chose, vous avez débuté votre billet en parodiant le style pompier et hasardeux de Bernard de La Villardière pour aboutir finalement à des conclusions indignes de votre «modèle». Ou quand le premier degré rattrape tristement le second. Elles sont pourtant belles, hein, vos captures d’écran ! Rien à dire, ça fait «pro», ça fait «signifiant» comme on dit. Bien assez en tout cas pour s’attirer les tweet-éloges d’un conseiller PS à Nantes Metropole ou d’un journaliste économique inféodé à la région, entres autres.

    Sauf que, in fine, derrière vos jolis graphes, vos belles citations, votre ironie constante, et bien votre billet ne repose que sur deux ou trois requêtes Google interprétées à la hâte. Et ouais. C’est peut-être un hommage à la méthode utilisée pour ficeler la déclaration d’utilité publique de NDDL, mais certainement pas de quoi vous ériger en donneur de leçons de journalisme.

    1. Cher Alexandre,

      Je ne vous donnerai pas de leçon de journalisme, le problème est plus profond.

      «Notre-Dame-des-Landes » est désormais moins recherché que le terme « chômage », allez savoir pourquoi»
      Ah ah ah, allez, je vous offre un scoop sans même avoir à utiliser Google Trends : « Lyon-Turin » est certainement moins googlé que «sexe». Et «gaz de schiste» que «pâte à crêpe». Et alors ? Bah rien. Oui, rien, ça ne rime à rien, ça ne veut rien dire. Mais la formule fait mouche et votre capture d’écran est jolie, oh ça oui.

      Oui « sexe » est plus recherché que « Lyon-Turin ». Je vous devine prude pour vouloir croire que ça ne signifie rien. À moins que vous n’ayez succombé au puritanisme émergent ?
      La capture d’écran est assez jolie, c’est vrai. Vous remarquez le dernier pic en janvier ? Il correspond au dernier fait qui a marqué l’opinion: le père qui vient récupérer sa fille fugueuse. On a dit qu’il y a eu des violences, je suis comme vous, je n’en crois rien, les gens du Sud ne connaissent pas les franches tapes amicales des ligériens. Mais si vous avez décidé que ce graphique ne voulait rien dire, libre à vous, imaginez que ce sont de jolies montagnes.

      Passons rapidement sur le fait qu’un utilisateur de Twitter -qu’il soit pour ou contre le projet, là n’est pas la question- n’est pas obligé d’utiliser le hashtag #NDDL pour s’exprimer sur le sujet (d’ailleurs, ceux qui le font sont même certainement minoritaires), ce qui colle tout de même du plomb dans l’aile à une bonne partie de votre argumentaire. Le plus gênant -et vous êtes loin d’être le seul à tomber dans ce travers- c’est cette volonté systématique d’opposer l’intérêt de la population locale à la variété de profils des antis (et leur potentiel éloignement géographique). Avec un raisonnement pareil, les seuls opposants légitimes à la chasse aux ours polaires devraient être esquimaux (et encore, pas les nantis qui habiteraient le centre ville de Nuuk, hein). Ma comparaison fait un peu trop Bardot sur les bords et je m’en excuse, mais rassurez-vous, ça marche aussi avec la Syrie, la déforestation amazonienne ou le SIDA en Afrique. Attention, n’allez pas me faire dire que je compare le projet d’aéroport à ces sujets-là, hein. Je démonte juste par l’absurde la faiblesse de l’argument « mé keski zont à venir nou emmerday d’abord lé gen de strasbour hein? ».

      Non, on « n’est pas obligés » d’utiliser le hashtag #NDDL, mais c’est ce que les gens font, à commencer par vous, Alexandre, lorsque vous vous exprimez sur le sujet. Vous utilisez ce hashtag, vous faites partie des personnes influentes sur twitter, et la majorité l’utilise. J’ajoute que tous les autres croisillons qui lui sont liés apparaissent en moins grand nombre.
      Ensuite, il va falloir fréquenter un peu plus les journalistes politiques au Mouv’ au ailleurs. Ne soyez pas timide, offrez leur un verre et ils vous expliqueront certaines choses, entre autres la position de la gauche de la gauche (majorité des anti nddl) sur les interventions à l’étranger et la souveraineté des peuples. Le mot « impérialisme » devrait logiquement surgir dans la conversation. Vous avez déjà oublié qui était opposé à l’intervention au Mali ? et pour quelles raisons ? On pourrait attendre de leur part une certaine cohérence, non ? Ou alors je vous inscris dans un cercle lambertiste à Nantes pour des cours intensifs pendant les vacances histoire de rattraper vos lacunes, au choix.

      Très approximatives aussi sont les conclusions que vous tirez des statistiques YouTube. YouTube, ah ah, paye ton outil d’une précision imparable (et qui plus est à partir d’une seule vidéo, en plus) ! Soyons clairs, ces «résultats» n’ont strictement aucune espèce de valeur (Google sait beaucoup de chose de ces utilisateurs, certes, mais n’exagérons pas), et vous n’êtes sans doute pas assez bête pour prétendre le contraire, je pense. Le souci, c’est que vos relais actifs sur les réseaux sociaux diffusent ces estimations foireuses sur l’âge/sexe moyen de l’opposant comme si elles sortaient d’un rapport de l’INSEE ! Alors qu’elles n’ont en réalité autant (voire moins) de pertinence que les «sondages» réalisés via MSN proposés dans les journaux de M6. En même temps, c’est raccord avec votre postulat initial d’Enquête Exclusive.

      Vous me faites penser à un fan de Mireille Matthieu qui regretterait de ne pas pouvoir danser le pogo à son concert, et qui reprocherait à la salle de concert d’être mal agencée. Non, le problème c’est le public.
      Vous pensez que votre webcam vous espionne et peut déceler du gris dans votre barbe ? ou que Google a deviné l’âge et le sexe des internautes grâce à un super algorithme : la vidéo a été vue plus de 80000 fois par des internautes qui s’étaient malencontreusement intéressés au Stéradent ?
      Ces données c’est nous qui les avons fournies lors de l’inscription au service. Le résultat ne vous plaît pas, ne correspond pas à votre cœur de cible, j’en prends acte. Johnny Hallyday aimerait lui aussi rajeunir son auditoire, mais il ne s’attaque pas aux stats de Youtube.
      Allez voir les autres vidéos sur le sujet dont les stats sont disponibles, j’ai moi aussi d’abord été étonné par les résultats. On aurait pu s’attendre à ce que le public soit à l’image de la zad. Il suffit cependant de simplement voir les manifs, rassemblements, pétitions-photo. La vérité est là.
      Cadeau : vous auriez pu voir les choses autrement. Vous êtes vous déjà rendu à des réunions politiques ? Dans tous les partis on met les jeunes devant et les vieux derrière. C’est simplement un mouvement politique comme un autre et comme 1/5 de la population a plus de 60 ans, l’opposition à l’aéroport n’est de toute évidence pas le fait des plus jeunes… bref : voulez-vous mettre les plus âgés au fond de la salle ?
      (Évitez tout de même de faire trop référence à l’INSEE, une âme mal intentionnée pourrait vouloir vérifier que vous ayez déjà ouvert un rapport)

      Ainsi, et on pourra apprécier l’ironie de la chose, vous avez débuté votre billet en parodiant le style pompier et hasardeux de Bernard de La Villardière pour aboutir finalement à des conclusions indignes de votre «modèle». Ou quand le premier degré rattrape tristement le second. Elles sont pourtant belles, hein, vos captures d’écran ! Rien à dire, ça fait «pro», ça fait «signifiant» comme on dit. Bien assez en tout cas pour s’attirer les tweet-éloges d’un conseiller PS à Nantes Metropole ou d’un journaliste économique inféodé à la région, entres autres.

      Vous oubliez ma mère, elle a bien aimé aussi. Elle fait partie du puissant lobby des nantais qui disent « ramasse-bourriers ».

      Si on en est à l’argument du « inféodé à », « vendu à »… c’est que la fin de votre message ne doit plus être loin…

      Sauf que, in fine, derrière vos jolis graphes, vos belles citations, votre ironie constante, et bien votre billet ne repose que sur deux ou trois requêtes Google interprétées à la hâte. Et ouais. C’est peut-être un hommage à la méthode utilisée pour ficeler la déclaration d’utilité publique de NDDL, mais certainement pas de quoi vous ériger en donneur de leçons de journalisme.

      Oui, on peut quelquefois recevoir des leçons Alexandre, il faut pouvoir les accepter et en tirer parti.
      Je suis heureux que ce soit vous qui me parliez de la déclaration d’utilité publique, l’avez-vous enfin lue ? Lors d’un échange vous me faisiez comprendre que la fréquentation de la zad suffisait à la compréhension du dossier. Si j’ai pu au moins vous aider à ouvrir le dossier, je n’aurai pas servi à rien.

      Vous et moi sommes des clowns dans cette histoire Alexandre. Dans d’autres circonstances on aurait pu aller se descendre une bolée de cidre au Bouffay et se marrer un peu, mais nous restons des spectateurs à commenter et analyser un mauvais match. Nous ne changerons rien. Notre rhétorique nous classerait dans le camp des réactionnaires : nous rions du spectacle qu’on nous offre. C’est Camille qu’il faut prendre au sérieux, elle ne partage pas notre tort d’en rire.

      1. Alexandre Hervaud

        Vous avez quand même le chic pour retourner la situation en me donnant presque envie de vous offrir un godet (si vous m’en payez un en retour juste après, quand même).

        C’est peut-être ça, « le vrai + pour nous tous » de l’Aéroport chèrement vanté par la campagne de com’ des collectivités.

        1. Allez « un vrai godet pour nous tous », tournée générale

          [Edit] 0,02% du budget 2013 pour cette com’ (à laquelle, je ne suis en général pas favorable), c’est moi qui paierai les pourboires si vous êtes fauché !

  26. Encore des batailles d’arrière-garde.
    En revanche, on attend avec joie les réponses des partisans du projet sur le côté juridique http://breizhjournal.wordpress.com/2012/11/22/laeroport-de-notre-dame-des-landes-est-illegal/ mais encore démocratique (est-ce « juste » que la justice devienne la chambre d’enregistrement de Vinci? Est-ce digne d’un état de droit, d’un état européen?) http://breizhjournal.wordpress.com/2012/12/14/notre-dame-des-landes-la-justice-panique/
    Au passage, il serait bien que les partisans du projet apprennent à regarder une carte http://breizhjournal.wordpress.com/2012/12/20/nddl-laeroport-risque-dinonder-blain/ pour une fois depuis 1967
    Et enfin, l’Europe s’est évidemment laissée avoir par tous ces ploucs chevelus et à décidé de façon complètement indigne et inique de rappeler la France au respect des textes de loi… qu’elle a signé http://breizhjournal.wordpress.com/2013/03/20/nddl-le-parlement-europeen-se-saisit-du-dossier/
    En fait, elle aurait du lire votre « analyse ».

    1. Ça ne vous dérange pas de faire une revue de presse avec un site aussi fiable, dénoncé comme identitaire par les zadistes eux-mêmes ?
      Pour le reste je goûte toujours autant le paradoxe à invoquer tantôt le droit, la justice et la démocratie tantôt la légitimité à la violence.
      En ce qui concerne l’UE, c’est la commission des pétitions qui vient de demander un complément d’information à l’État français.
      Si vous voulez un jour regarder une voire plusieurs cartes, je vous conseille l’enquête publique, mais pas certain qu’un site aux relents racistes et homophobes vous guide jusque là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.